Quinquennal 2021-2025

2021-2025 – Constitutions mixtes : anatomie de pratiques politiques

Souvent dépeinte comme un gouvernement idéal résultant de la combinaison de plusieurs types de régimes, la constitution mixte n’apparaît pas pour autant nécessairement comme une chimère. Elle a été identifiée à plusieurs reprises dans l’Antiquité, par ses contemporains ou a posteriori, s’incarnant sous des formes différentes, selon les ingrédients institutionnels et les pratiques (monarchiques, aristocratiques/oligarchiques, démocratiques) qui la composaient et leur dosage. Quelles sont les caractéristiques de moments historiques où un idéal est perçu comme réel, où le meilleur des gouvernements n’est plus seulement une idée, mais un ensemble de pratiques concrètes ? C’est pour étudier les mises en application antiques d’un régime considéré comme le meilleur que le séminaire Constitutions mixtes prolonge ses recherches en associant à l’étude des idées politiques (analyses de textes rhétoriques, historiographiques et philosophiques antiques) l’apport pragmatique d’une contextualisation à la fois historique, économique, anthropologique et archéologique (documentation épigraphique, iconographique, etc.) pour étudier l’« anatomie des pratiques politiques » liées à l’idée de constitution mixte.

Ce deuxième volet du programme Constitutions mixtes se déploie durant le quinquennal HiSoMA 2021-2025 à travers :

  • l’étude d’un corpus peu exploré durant le précédent quinquennal, à savoir les textes politiques de Plutarque,
  • en collaboration avec le GATE Lyon Saint-Étienne, la mise en œuvre du programme HERACLES (Histoire et Économie du Républicanisme : Analyse des Constitutions, Libertés, Égalités et Sociétés).
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search