Frédéric F. Martin (Université de Nantes, DCS), “La constitution mixte, tempérament politique du droit ? Sur certains embarras du droit politique pré-moderne”

Dans le cadre du colloque GATE HiSoMA “Constitution mixte : généalogie d’un idée” (9-11 juillet 2019, Université Jean Monnet Saint-Etienne), Frédéric F. Martin (Université de Nantes, DCS) présentera une communication intitulée “La constitution mixte, tempérament politique du droit ? Sur certains embarras du droit politique pré-moderne”, dont voici un résumé des grandes lignes par l’intervenant.


[Résumé] Quelles sont les relations entre droit et constitution mixte ? L’exemple de quelques auteurs des XIIIe-XVIe siècles sera l’occasion d’observer l’ambivalence de celles-ci. Loin de proposer un modèle juridique alternatif, ces auteurs s’attachent au mieux à souligner les insuffisances du droit, au pire à en dénoncer les vices. Les tempéraments qu’apporte la constitution mixte ne sont pas proprement juridiques ; il viennent plutôt tempérer le droit. Ce faisant, ces théories soulèvent la double question d’une propension naturelle du droit à l’absolutisme et de la possibilité de dépasser les contraires dans un
droit politique insuffisant à lui-même.
[Corpus] Oresme, Bartole, Gerson, Seyssel, Pasquier, Hotman…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.